La Couronnée IV par Michel P

La Couronnée IV est un bateau pilote basé à Saint Nazaire qui opère dans l'estuaire de la Loire. C'est une base de vie pour les pilotes de la Loire qui secondent les commandants des tankers, cargos... qui entrent ou sortent du port autonome de Saint Nazaire.

Il doit intervenir par tous les temps et sert également aux missions de sauvetage. Toute l' année, 24 heures sur 24, quelques 5500 mouvements de navires sont recensés.

Construit en 2007 en Espagne sur des plans du cabinet d'architecture navale Mauric, il mesure 39.95 mètres de long pour 9.30 de large et a débuté ses missions en 2008.

 

 

 

J'ai construit ce modèle réduit à l'échelle 1/30ème qui mesure 1.33 mètre et 0.31 de large pour un poids de 14 kg en navigation. La radio-commande me permet d'animer le modèle : vitesse, direction, déplacement d'un des deux bossoirs, montée descente d'un canot et allumage des différents feux de navigation.

J'ai obtenu les plans auprès du cabinet Mauric, en adressant un dossier complet et en signant une clause de confidentialité.

Après découpe des couples et de la quille dans du contreplaqué de 5 mm, un montage à blanc est effectué avant collage.

Les deux demi bulbes avant sont tirés d'un bloc de sapin.

Le bordé est réalisé en contreplaqué de 15/10e développé, ce qui m'a obligé à réaliser au préalable des patrons en carton.

Il est à remarquer le profil en "aile de mouette" de la poupe du navire.

 

 

 

 

Parallèlement à la construction de la coque, j'ai entrepris la réalisation de diverses pièces d'accastillage, treuils et apparaux qui sont nombreux.

Le pont est collé. La cabine est positionnée et reste amovible pour accéder à la partie arrière de la coque.

La timonerie est aménagée comme sur l'original que j'ai pu visiter à deux occasions et la proue avec ses treuils protégés par la "tortue".

 

Après enduit et ponçage, la coque est apprêtée avec un enduit en bombe pour la phase peinture.

Mise en peinture de la coque et des différents équipements du pont

Les deux bossoirs dont un est motorisé et les deux canots qui transportent les pilotes à bord des navires à assister.

 

 

 

 

Ces éléments sont positionnés sur le pont.

Les différentes rambardes sont tirées de profilés et tubes en laiton, soudées avec minutie (et beaucoup de patience).

 

 

 

La motorisation est assurée par deux moteurs type 600 avec un entrainement par courroies crantées et poulies 10 et 30 dents qui permettent une réduction et une grande souplesse en navigation. Un seul variateur, le récepteur avec un extension de 7 voies autorisent les diverses animations.

Les différents feux et projecteurs sont assurés par des leds

première navigation

La construction m'a demandé environ deux années et demi, les deux visites à bord m'ont permis de photographier tous les détails qui manquent obligatoirement sur les plans les plus précis soient ils ; je remercie encore l'équipage qui m'a autorisé à visiter tout le navire et à prendre un nombre considérable de clichés.